Accueil » A la une » Le trésor du capitaine William Kidd pourrait se situer au large de l’île de Koh Samui

Le trésor du capitaine William Kidd pourrait se situer au large de l’île de Koh Samui

Le trésor le plus célèbre du monde est-il enfoui au large de Koh Samui en Thaïlande ? En 2015, c'était Barry Clifford, un explorateur américain qui avait cru remonter un lingot d'argent de 50Kg sur l'île Marie, proche de Madagascar. Mais après expertise de L’UNESCO, celui-ci s'est avéré composé de plomb à 95% (histoire relatée au départ dans un article de libération du 07/05/2015, puis dans un article du monde du 14/07/2015). Le mystère resterait donc entier, si de nouvelles hypothèses n'avaient pas été avancées récemment par un radiesthésiste français, Albert Fagioli.

Le trésor du capitain William Kidd

Le trésor du capitain William Kidd

Afin d’apparaître le plus honnête possible dans cette histoire, qui n'est pas facile à traiter, nous allons nous intéresser tout d'abord à l'histoire du capitaine Kidd, puis surtout à l'authenticité des cartes découvertes. Enfin, nous expliquerons les hypothèses de travail fournies dans les récentes découvertes d'Albert Fagioli et dévoileront le possible emplacement de ce fabuleux trésor, tout proche de Koh Samui.

L'histoire du capitaine William Kidd (WK)

Le corsaire et le pirate

Cette histoire remonte au 17ème siècle, à l'heure ou les bateaux pirates font rages dans les océans du monde et particulièrement l'océan Atlantique et l'océan indien.

capitaine-William-KiddWilliam Kidd naît le 22 janvier 1645 en Écosse, à Greenock, puis émigre vers le nouveau monde à New York ou il épouse Sarah Bradley Cox oort. Il a deux filles prénommées Élisabeth et Sarah.

Sa femme est relativement fortunée et William devient un marchand maritime entre Londres et New York avec un premier navire nommé l'Antigua. C'est au cours de l'un de ses voyages à Londres (vers 1695/1696) que plusieurs Lords Anglais lui proposent de devenir Corsaire afin de combattre à la fois les pirates et les navires français.

5 Lords ainsi que Kidd financent l'opération et mettent à flot un nouveau navire équipé de 36 canons et 70 hommes : le célèbre Adventure Galley que Barry Clifford a cru avoir découvert en 2015 au large de Madagascar.

Bien que menant à bien ses opérations, ils semblent que Kidd ai du mal à se faire obéir de son équipage. Le 30 octobre 1697, il tue un de ses équipiers (William Moore) au cours d'une altercation entre les deux hommes. C'est à partir de ce moment que Kidd aurait décidé de devenir Pirate, peut-être aussi un peu sous la pression de ses hommes, qui convoitaient les richesses des navires marchands.

Mais c'est une autre date qui va le faire passer de l'autre coté de la barrière. Le 30 janvier 1698, Kidd s'approche d'un navire en hissant le drapeau français (tactique des pirates pour s'approcher le plus possible des bateaux ennemies tout en préparant les canons prêt à faire feu au dernier moment). Malheureusement, le navire d'origine anglaise, fit lui aussi la même tactique, si bien que la bataille s'engagea.

pendaison-du-capitaine-william-kiddAprès s'être aperçu de la réelle nationalité du bateau (le Quedah Merchant - navire anglais) en montant à bord, Kidd, qui souhaite laisser le bateau repartir, mais est pris à parti par ses hommes qui veulent s'emparer du butin. Kidd ne peut pas refuser et devint alors officiellement un pirate et tout son équipage avec. Mais il ne le sait pas encore, il se considère toujours comme un corsaire.

C'est alors que le 1er Avril 1968, l'Adventure Galley arrive à Madagascar et tente de capturer le bateau pirate Mocha Frigate (commandé par Robert Culliford - un pirate anglais de Cornouailles). Son équipage se mutine et passe du coté de Robert, abandonnant le capitaine Kidd et 13 autres marins restés à ses cotés.

Kidd aurait alors sabordé l'Adventure Galley et serait reparti avec le Quedah Merchant vers New York.

De retour au pays en 1699, il ne convainc pas ses investisseurs qui décident de le faire arrêter et de l'envoyer à Londres pour y être jugé. Il sera finalement condamné à mort et pendu le 23 mai 1701 en Angleterre, puis son corps attaché à un poteau au dessus de la tamise pour y être exhibé à la foule en guise d'avertissement.

Problématique de cette histoire

On peut déjà voir qu'il n'est pas suffisamment clair que William Kidd ai été un vrai pirate. Il n'a pris aucune mesure de sécurité et est allé se jeter directement dans la gueule du loup en revenant de New-York. Ou bien, il s'est fait punir par ceux-là même qui ont perdu leur argent ? Il faut se rappeler que la justice d'alors, n'était pas la même qu’aujourd’hui et que c'était la noblesse qui dirigeait.

L'autre hypothèse est que Kidd ai été un véritable pirate ayant amassé une fortune et créant ainsi sa légende en enfouissant quelque part dans le monde un fabuleux butin.

Des cartes découvertes longtemps après sa mort

Pour essayer de voir si les cartes que les spécialistes analysent depuis si longtemps pour trouver le trésor sont vraies, nous vous proposons ci-dessous une traduction partielle d'articles extraits du site anglais http://captainkidd.org, qui est l'un des sites les plus complets sur le sujet. Il est dirigé par Paul Hawkins et une équipe spécialisée dans les domaines de la géophysique, de la biologie sous-marine, de l'archéologie sous-marine et de l'histoire.

Comme vous allez le voir, c'est Hubert Palmer, qui fut le premier à découvrir et à révéler l’existence de ces cartes présumées avoir été écrites par Kidd lui-même. Les explications ci-dessous sont issues de M. Palmer qui nous explique l'origine et la façon dont été découvertes les cartes.

Début de l'extrait du site Captainkidd :

Première découverte

premier-carte-capitaine-kiddM. Hill-Cutler était l'un des principaux antiquaire de Londres. En 1929, il est entré en possession d'un meuble que nous connaissons aujourd'hui sous le nom de "Bureau de Kidd". Le meuble a été décrit par Hill-Cutler comme de style Américain fabriqué en chêne, datant du 17ème siècle, et portant une lourde plaque en laiton usé ou sont inscrits les mots «Capitaine William Kidd Adventure Galley 1669". Conscient de l'intérêt de Palmer pour ces objets, il prit immédiatement contact avec lui et l'invita à réaliser une inspection et une évaluation du bureau.

Il dit à Palmer que les anciens propriétaires venaient de Londres (sans donner toutefois plus d'informations pour en démontrer la provenance). Lors de l'inspection, en présence de Hill-Cutler, Palmer remarque que l'un des filets en laiton était scellé avec de la cire de fabricants de ficelle (type utilisées pour l'imperméabilisation).

premiere-carte-tresor-capitaine-william-kidd

Première carte au trésor du capitaine Kidd

Après avoir soigneusement enlevé la cire, il découvre un morceau étroitement enroulé de parchemin à l'intérieur. Celui-ci avait jauni avec l'âge et contenait une partie d'un document contenant les mots «de moi Sarah» et l'initiale «W» qui saignait au bord du parchemin. Plus important encore, il contient l'esquisse de contour d'une île avec les initiales «WK» et la date «1669». Selon George Edmunds, des photographies du bureau ont été présentés à un expert en antiquités, ainsi qu'à l'expert de meubles de Victoria & Albert Museum, à un moment (il ne dit pas quand). Ils en ont conclus que le style du bureau ne pouvait pas dater d'avant 1740.

Nous avons donc ici notre première série d'anomalies. La plaque de cuivre sur le bureau est inscrite avec la date 1669 et le nom Adventure Galley. Le parchemin contient également le nom de Sarah et la date 1669. Pourtant, en 1669, Kidd auraient été dans la mi-vingtaine et certainement pas un capitaine, car nous savons qu'il n'a pas reçu son premier commandement jusqu'à ce qu'il atteigne la mi-quarantaine aux alentours de 1689. Il n'a pas rencontré Sarah avant 1691 (Sarah était un nom populaire de l'époque, et pourrait faire référence à une tout autre Sarah) et n'a pas pris le commandement de l'Adventure Galley avant 1695/6. Si quelqu'un voulait vraiment cacher une carte dans une cache de laiton, l'aurait-il fait dans une simple cache de bureau ? À moins bien sûr que la personne qui ai placé le parchemin à l'intérieur du bureau voulait qu'il ne soit trouvé. Certains chercheurs ont tenté d'expliquer cette anomalie flagrante, en proposant que Kidd ai apposé cette date de 1669 signifiant qu'il y avait 30 ans qu'il commandait le navire appelé Adventure Galley et que donc, la date signifiait 1699 et non 1669. Même si vous acceptez cette explication sans réserve farfelue, elle n'explique toujours pas pourquoi la plaque de laiton sur la face du bureau est inscrite comme ça. Il y a aussi de grosses incertitudes sur l'âge et la provenance du bureau. Il semble aussi que les initiales «WK» et la date «1669» apparaissent ne pas avoir été écrite de la même main. Et certaines forment de caractère semblent plus dater du 20ème siècle que du 17ème.

Seconde découverte

En 1932, Palmer voyaga à Bristol où il fut présenté à un M. Dan Morgan par Hill-Cutler. Morgan avait répondu à une annonce émise par Hill-Cutler dans le journal local. Sa lettre est la suivante :

Cher Monsieur,
Comme il semble que vous vous intéressiez à la piraterie, je souhaite vous informer avoir trouvé dans mon grenier quelque chose qui pourrait vous intéresser. J'espère que vous aimerez que je dise que Kidd fut un gentlemen assassiné lâchement. Mais lorsque vous verrez ce que j'ai sous les yeux, vous comprendrez qu'il fut un pirate sanguinaire, volant tous ce qu'il put. Je vais essayer de venir vous voir d'ici la fin de la semaine. N'oubliez pas d'apporter du rhum à boire après notre transaction.
Votre serviteur,
Dan Morgan

bible-crane-capitaine-kiddMorgan est décrit comme un vieux loup de mer. Cependant, Palmer, qui sait également que la vérité peut souvent se révéler être plus étrange que la fiction, n'a pas mis hors de cause les avances de Morgan. Morgan a dit qu'un prédécesseur du geôlier de Kidd, qui était à la tête à la prison de Newgate, avait "acquis" le coffre de biens de Kidd immédiatement après avoir été exécuté, et que ce coffre était resté dans sa famille depuis, bien que dans le grenier. Morgan a poursuivi en disant que, depuis l'enfance, son père lui avait dit que ce coffre était une pièce réelle produite au procès de Kidd. La présentation du "coffre du Pirates" au procès avait aidé l'accusation à prouver la culpabilité de Kidd.

deuxieme-carte-tresor-capitaine-william-kidd

Seconde carte au trésor du capitaine Kidd

Le devant du coffre avait une plaque de cuivre fixée à elle avec le monogramme "K" au-dessus d'une gravure d'un crâne et des os. Dans le coffre, il y avait une bible avec un crâne en plâtre fixée au couvercle. La Bible a été fixée à un faux fond du coffre qui n'a pas été fixé sur le coffre, de sorte que le faux fond fut facilement enlevable. Sur la face inférieure du faux-fond il y avat un petit miroir enveloppé par un perlage complexe. Palmer enleva soigneusement le perlage et fit glisser la glace pour révéler un chiffon rêche qui contenait un morceau de parchemin. À son grand plaisir, il découvrit une carte qui représentait la même forme d'île en fer à cheval,  comme sur la première carte, mais cette fois avec des informations et des indices supplémentaires. Le coffre contenait également ce qui semblait être un drapeau de pirate noir.

Troisième découverte

Vers la fin de 1932 (près de trois ans après la première découverte), Palmer acheta un coffre de mer à M. Hill Cutler. Il dit à Palmer que le coffre avait été en possession d'une Mlle Pamela Hardy, qui était la nièce du capitaine Thomas Masterman Hardy qui avait servi avec Nelson à la bataille de Trafalgar.

hubert-palmer-et-le-coffre-du-capitaine-kidd

Hubert Palmer et le coffre du capitaine Kidd

Il a également décrit comment la famille Hardy est venu à être en possession du coffre en conservant un lien avec l'arrière petit-fils de Ned Ward (maître d'équipage de Kidd sur l'Adventure Galley) qui selon lui avait vendu le coffre au capitaine Thomas Masterman Hardy. Le coffre mesure 26 pouces par 13 pouces et est de 16 pouces de profondeur. La date 1699 est gravée sur le couvercle du coffre. La date encerclée est une représentation d'un drapeau noir et d'un sabre. Sous la date et le drapeau, le texte "Capn. Kidd son coffre" a été sculptée.

troisieme-carte-tresor-capitaine-william-kidd

Troisième carte au trésor du capitaine Kidd

Palmer a ausculté le coffre comme à son habitude et a remarqué que les clous à l'intérieur / bas du coffre ont été très habilement déguisés en vis. Il dévissa soigneusement les vis afin de révéler le faux fond du coffre. Il y trouva un petit livre au dos duquel il trouva un morceau de vieux parchemin, similaire au morceau de parchemin qu'il avait trouvé à l'intérieur du bureau, trois ans auparavant. Il dépeint la même île en forme distinctement, mais à sa grande déception, cette carte ne contenait pas d'indices quant à l'emplacement de l'île.

Sur le coffre il est noté la date de 1699, alors que Kidd est revenu de l'océan indien en novembre 1698.

Maintenant, nous avons une deuxième série d'anomalies. Si Kidd affirmé son innocence de la piraterie, pourquoi aurait-il un drapeau noir et sabre gravé sur le couvercle de son coffre. Pourquoi le faux-fond a été fixé par des vis habilement déguisé (propre description de Palmer). La recherche a révélé que les vis ne sont pas encore utilisées dans la menuiserie avant 1744 (soit 43 ans après l'exécution de Kidd) lorsque les charpentier ont introduit un outil plat et tranchant pour tourner des vis métalliques. Voir ci-après un extrait de "L'Histoire de menuiserie": "En ce qui concerne le tournevis. Il a été précédée d'abord par une à lame plate autour de 1744. Les premiers articles historiques montrant un tournevis ont été retrouvés après 1800, mais le tournevis ne devient courant que vers 1850, quand des vis à bois ont commencé à être produites en masse.

Quatrième découverte

Le quatrième objet fait surface deux ans plus tard en 1934. Il s'agit d'une petite boîte en bois qui mesure 12 pouces de long, 7 pouces de large et 7 pouces de profondeur. La boîte avait une plaque de cuivre fixée au couvercle portant l'inscription "William et Sarah Kidd ~ leur boîte ~ 1699".

Quatrième carte du trésor du capitaine Kidd

Quatrième carte du trésor du capitaine Kidd

À la joie de Palmer, la boîte avait une histoire et une traçabilité. La boîte appartenait à un officier de marine respecté à la retraite qui avait vécu dans les îles anglo-normandes. La boîte était précédemment détenue par son frère qui avait déjà vécu en Amérique. La boîte était une belle boîte, décorée de laiton ornementale. Palmer a pris les mesures extérieures et intérieures et déduit qu'il devait y avoir un compartiment caché. Il a alors enlevé une partie du bourrelet du fond de la boîte pour révéler une cavité étroite. Enthousiasme il en a sorti un morceau de parchemin, jauni avec l'âge. Dès qu'il a vu la carte sur le parchemin, il a réalisé l'importance de sa découverte, cette carte contenait beaucoup plus de détails que les autres cartes qu'il avait découverts, y compris latitude et la longitude pour l'île en forme de fer à cheval. Il a nommé la carte "Le Plan Key", comme il le pensait, cette carte était la clé pour débloquer les secrets détenus par les trois cartes précédentes.

Cinquième découverte

La découverte du parchemin du Yunnan en 1938/9 (4 ans après que la Plan key ai été découverte) a dérouté Palmer. Il avait acheté un vieux miroir en chêne encadré (de 15 pouces carré) avec un motif de crâne et d'os croisés et les initiales "WK" sculptées dans le cadre. Le miroir a été acheté localement et on n'en connait pas la provenance.

tableau-capitaine-kiddPalmer était à juste titre méfiant. Cependant, il réalisa un examen approfondi comme à son habitude et décida de supprimer le cadre du miroir. Derrière le miroir se trouvait une petite cavité qui contenait un morceau de parchemin attaché à une planche de bois. Le nom de "l'île Yunnan" avait été piqué sur le bois avec un clou. Dès l'ouverture du parchemin, Palmer trouva trois lignes d'écriture suivie des initiales «WK». Les mots «Sh China sea" sont apparus comme sur le parchemin du Bureau, du plan Key et de la carte Morgan, et tous avaient désigné "Mer de Chine», comme l'emplacement de l'île.

cinquieme-lettre-tresor-capitaine-william-kiddL'écriture n'a pas la même extravagance qui coule comme la main de Kidd (comme le montre la lettre Harley), de sorte que Palmer pensa que si elle était authentique, pourrait se rapporter à une phase antérieure de la vie de Kidd, dont nous savons peu de choses. Le terme «4e Neat" semble avoir dérouté d'autres chercheurs, de nombreuses interprétations étranges et merveilleuses ont circulé sur ce morceau de texte au fil des ans. Le mot "Neat" en vieil anglais signifie «net» ou «part» dans le langage d'aujourd'hui. Donc, l'auteur du texte nous dit que ce message est la quatrième quote-part, ou la première quote-part. Le reste du texte semble donner des instructions pour trouver l'endroit où le trésor est enterré.

Autres cartes

Au fil des siècles, diverses cartes pirates présumés ont fait surface. Pratiquement toutes contiennent des codé énigmatiques ou "X marque l'endroit"

Certaines des îles représentées sont connus et certains sont sujets à interprétation.

 

Fin de l'extrait du site captainkidd

L'île au trésor du capitaine Kidd

Mais alors ou se situe l'île au trésor ? Cette histoire vous l'aurez compris est à la fois complexe et incertaine, tant il pourrait tout à fait être plausible qu'elle été inventée de toutes pièces pour donner des preuves lors du procès de Kidd et construire sa légende.

Mais dans le cas contraire, le trésor est toujours caché quelque part. Et c'est là que nous pouvons en revenir à Albert Fagioli. Ce radiesthésiste français à  passer beaucoup de temps à étudier les cartes et à chercher sur google map celles qui pourraient correspondre par leur forme aux cartes de Kidd. Il a donc émis l'hypothèse que l'île pourrait être celle de Ko Wang Nok, située au sud de Koh Samui.

Nous vous invitons à découvrir son site ou il fait état de ses recherches, identifiant les cartes de Kidd à l'archipel de Taling Nam comprenant les îles de Ko Wang Nok, Koh Rap, et Koh Wang Nai. Il fait état de détails et rapproche également une des anciennes cartes à l'île de Koh Samui.

Le site anglais detecting.org.uk relate aussi de nombreuses informations intéressantes sur ces cartes.

Pour vous la situer, nous avons inclut une google map et vous invitons à zoomer dessus.

Conclusion

La légende est aussi passionnante que l'énigme. Kidd a toujours nié avoir été un pirate, et a même combattu un bateau pirate à Madagascar.

La preuve du crane collé sur la bible apparaît également un peu grossière, et semble avoir été faite pour accuser un homme. On se rappelle bien des fausses preuves présentées lors de nombreux procès fait par le tribunal de la terreur pendant notre révolution, et nous sommes à la même époque. La lettre que Herbert présente par exemple au procès de Marie-Antoinette, en l'accusant d'inceste, est ridicule et du même acabit.

Mais, on ne peut pas non plus négliger le fait qu'il ai pu être un vrai pirate et qu'il ai pu cacher un fabuleux trésor quelque part, peut-être à Koh Wang Nok. Donc si vous le trouvez, n'hésitez pas à venir partagez la nouvelle avec nous !

Sachez enfin, que les cartes originales ne sont plus en circulation. Elles auraient été acquises par une société issue d'un consortium américano-canadien et sont détenues dans le coffre fort d'une banque.


Note :
Le trésor du capitaine William Kidd pourrait se situer au large de l’île de Koh Samui
5 - 2 votes

À propos Allo Thaïlande

Allo Thaïlande est un Guide de voyage, d'expatriation, et d'investissement en Thaïlande. Suivez-nous sur les réseaux sociaux et n'hésitez pas à poser vos questions dans la zone de commentaires ci-dessous. A très bientôt.

3 plusieurs commentaires

  1. Emeline Hue ba voila ! 🙂

  2. Merci à ALLO THAILANDE pour cet article sur le capitaine William Kidd et mes travaux.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

Nos partenaires